Depuis la fin du mois de mars 2015, l’application de messagerie instantanée WhatsApp permet à ses utilisateurs de passer des appels gratuitement. Le téléchargement de la version 2.12.19 améliore la plateforme pour smartphone qui jusqu’à présent permettait d’envoyer des messages et de laisser des mémos vocaux.

Malheureusement, cette version n’est disponible que pour les utilisateurs de smartphone supportant Android. La mise à jour devrait suivre pour les utilisateurs d’iPhone.

Comment passer ses appels?

La mise à jour a installé trois nouveaux onglets dont un nommé « appels » se trouvant tout à gauche. Il affiche l’historique, mais permet également d’atteindre la liste des contacts qui ont téléchargé la version la plus récente de l’application. Ils apparaissent en cliquant sur l’icône du téléphone accompagné d’un « + ». Il suffit ensuite de cliquer sur le portrait du contact que l’on veut joindre et c’est fait. Si notre contact ne répond pas, parce qu’il ne l’a pas vu ou n’est pas connecté à WhatsApp, il recevra une notification comme quoi un appel a été passé.

Ces appels sont-ils gratuits?

Il faut, comme pour l’envoi et la réception de messages, pouvoir avoir accès à Internet, grâce à la 3G, la 4G ou encore le Wi-Fi. Cette mise à jour utilise la technologie Voix sur IP (Voice over IP) qui permet la communication avec voix via Internet. Ces appels sont donc gratuits et possibles du moment que l’on est connecté à Internet.

 

Cette option est un plus pour l’application crée en 2009 par deux anciens de chez Yahoo! Ils souhaitaient créer une application mobile permettant d’échanger des messages gratuitement via une connexion Internet. L’entreprise a été rachetée par Facebook en février 2014 pour 19 milliards de dollars, un montant qui a avait fait parler de lui lors de la vente.

Elle concurrence ainsi d’autres plateformes d’appel, dont les plus célèbres sont Skype ou Viber. Mais son succès est d’autant plus fort que ses utilisateurs, qui dépassent les 600 millions, en font le troisième système de messagerie le plus utilisé au monde après les deux géants chinois WeChat et Tencent QQ. Cela soulève également des questions sur l’avenir de la téléphonie mobile.

Laisser un commentaire