L’agence spécialisée dans la transformation digitale, les stratégies digitales et l’expérience utilisateur, Relax In The Air, se présente cette année au Meilleur du Web. Sabine Dufaux, Managing Partner, nous fait part de sa vision de l’intelligence artificielle ainsi que des projets futurs de l’agence.

Notre thème cette année est l’intelligence artificielle. Comment vous positionnez-vous par rapport à ce thème?

Sabine Dufaux: L’intelligence artificielle et la robotique auront des conséquences indéniables pour l’humanité. Les questions éthiques, sociales et économiques auxquelles elles nous confrontent n’ont pas de réponses claires à ce jour. Les économies d’échelle réalisées par les robots ne seront vraisemblablement pas distribuées équitablement et iront dans la poche des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) qui déploient avec force ces technologies et sont capables en quelques mois de conquérir de nouveaux marchés qui aujourd’hui ne se sentent – parfois à tord – pas menacés. Il est clair que l’AI permet de faire certaines choses plus vite, mieux et à moindre coût. Si l’AI est un as de la logique, le futur du marketing est probablement un subtil mélange de technologie artificielle et d’humain. Les humanités et la culture sont donc une valeur prépondérante dans ce mix et les agences qui sauront en tirer parti seront leaders.

Trois axes se démarquent à notre sens dans cette ère d’innovation:

1) La digitalisation nécessite plus d’humain

Toutes les entreprises qui échangent de l’information (site, e-commerce, application, CRM, ERP) avec leurs fournisseurs et leurs clients dépendent de la technologie des données. L’analyse de ces données constitue un capital précieux pour répondre à l’évolution de la demande. Cependant, pour appliquer et utiliser ces technologies à bon escient et se caler sur la stratégie d’entreprise de nos clients, il est essentiel que quelqu’un soit aux commandes avec l’expertise de terrain. A ce stade, l’humain reste présent.

2) Les données nourissent la prise de décision

Pour le domaine du marketing, nous observons une montée en puissance de l’usage des algorithmes, de l’intégration analytique et des automatisations. Tel l’adage « l’information est le pouvoir », celui qui détient les données et celui qui les analyse pour s’en servir (qui ne sont pas forcément les mêmes) sont rois. Relax In The Air intègre depuis déjà plusieurs années les compétences et techniques d’analyse de statistiques et de comportement utilisateur qui nous permettent d’améliorer l’expertise client et l’expérience utilisateur avec pour objectif d’augmenter la performance et la satisfaction.

3) L’expérience utilisateur est prépondérante

Spécialistes de l’expérience utilisateur (UX), nous sommes au fait des courants émergeants et usages qui marquent les différentes industries. Depuis 2015, a émergé le courant du « ZERO UI » – pour Zero User Interface – qui ne signifie pas nécessairement la disparition de l’interface et de l’expérience utilisateur, mais au contraire une simplification accrue de l’interface directement intégrée aux objets, via le touch ou la voix, tel que les bracelets Fitbit, les commutateurs de chauffage Nest ou les assistants vocaux d’ambiance et d’immédiateté comme Siri, Google Home, Amazon Alexa.

L’interface – site, application ou intégrée au produit – telle que nous la connaissons aujourd’hui, aura donc tendance à davantage disparaître au profit de l’expérience. C’est une évolution naturelle du métier de l’expérience utilisateur qui a pour but de simplifier et de rendre l’expérience si fluide que l’utilisateur ne rencontre plus aucun frein dans l’accomplissement de sa tâche.

Pouvez-vous nous parler de ce que vous avez réalisé en 2017 en termes de projets?

L’année 2017 a été intense et fructueuse pour Relax In The Air. Nous avons fidélisé nos clients et renforcé les liens de confiance sur des nouveaux projets.

Nos collaborations incluent la poursuite de la refonte de l’Intranet de la RTS et de nouvelles fonctionnalités back office sur le site skyguide.ch. L’hôpital fribourgeois nous a confié la refonte UX de leur prochain site internet. C’est un projet passionnant et de longue haleine. Bien sûr, MeMyGlassesAndI.ch réalisé avec Visilab et que nous avons inscrit au MDW. Nous avons accompagné la transformation digitale des bibliothèques municipales de Genève, ainsi que l’implémentation stratégique et technique de l’email marketing des musées d’art et d’histoire de Genève. Le voyagiste destinations.ch nous a confié le projet de ses nouveaux sites internet. Nous avons également lancé la web app iCarouge.ch en septembre pour améliorer l’expérience de shopping dans la ville sarde. Enfin, plusieurs mandats de mesure de la performance avec notamment La Liberté et l’Office du Tourisme Vaudois sont actuellement en cours. Ce fût donc une année stimulante et enrichissante aussi bien au niveau du périmètre des mandats que des secteurs de marché.

Quels sont vos buts pour l’année 2018?

Nous abordons sereinement 2018 avec la motivation de poursuivre notre mission d’entreprise à taille humaine, proche de ses clients. Nous travaillons dans un domaine de conseil stratégique et technique, cependant nous poursuivons, depuis notre création en 2011, le but de mettre l’humain au centre de toutes nos démarches qu’il s’agisse de notre stratégie d’entreprise, de notre relation aux clients et partenaires, ainsi que de notre inclusion des utilisateurs des produits que nous concevons. Les clients savent apprécier.

Leur site internet!

Laisser un commentaire