Vu plus de 2 mio de fois en trois jours, le dernier clip de Stromae, Carmen, est une critique virulente des réseaux sociaux. Il dénonce l’affection et la dépendance que l’on peut avoir pour les réseaux, particulièrement Twitter. 

Stromae reprend le rythme de L’Amour est un oiseau de rebelle de l’opéra Carmen de Bizet et en modifie les paroles afin de blâmer les réseaux sociaux et en particulier Twitter.

Dans le clip, on voit le jeune Stromae adopter un oiseau bleu, l’oiseau de Twitter. Au fil qu’il grandit, l’oiseau grossit et devient toujours plus encombrant et plus contraignant. Malgré des avertissements, Stromae garde l’oiseau auprès de lui; ce qui entrave ses nouvelles rencontres.  A mesure que le nombre de follower croit, l’oiseau Twitter grandit et pèse toujours plus sur les épaules de Stromae. Il prend de plus en plus de place à côté du jeune homme jusqu’à devenir plus grand que lui. Finalement, Stromae et d’autres personnes se font dévorer par un oiseau bleu géant. Ils finissent alors en excrément.

L’amour est comme l’oiseau de Twitter
On est bleu de lui, seulement pour 48 heures
D’abord on s’affilie, ensuite on se follow
On en devient fêlé, et on finit solo
Prends garde à toi
Et à tous ceux qui vous like
Les sourires en plastique sont souvent des coups d’hashtag
Prends garde à toi
Ah les amis, les potes ou les followers
Vous faites erreur, vous avez juste la côte.

– Stromae, Carmen

Dans ce clip, les clichés ont la vie dure: les photographies de nourriture sur les réseaux, les selfies que l’on fait lorsqu’on est seul, le fait de toujours regarder son smartphone au lieu de profiter de l’instant présent… et j’en passe. Stromae, nouvellement inscrit sur Instragram, réprouve la société de consommation dans laquelle les gens agissent comme des moutons et perdent la notion de relations réelles.

Cela pousse à réfléchir. Agissons-nous tous de la même manière? A retweeter ce qui fait le buzz, les yeux baissés sur nos écrans. Jamais plus le nez en l’air. A s’écrire au lieu de se rencontrer, à échanger avec des MP. Il faut s’avoir s’arrêter.

Allez, coupez votre smartphone, rencontrons-nous. 

[youtube video = »UKftOH54iNU »] [/youtube]

Laisser un commentaire