Suite à une pétition récoltant plus de 16’700 signatures, Facebook retire son émoji « fat ». On pouvait jusqu’alors, dans son statut, ajouter l’humeur « fat » illustrée par un émoticône aux joues rondes et au double menton.

Lancée il y a trois semaines sur change.org, la pétition Remove the‘I Feel Fat’ & ‘I Feel Ugly’ status options and emoticons! Fat is not a feeling! a récolté plus 16’000 signatures amenant alors Facebook à retirer son émoji. La campagne lancée par l’association Endangered Bodies a connu un franc succès sur les réseaux sociaux avec le hashtag #fatisnotafeeling. Il a été utilisé dans 5’200 tweets ces trente derniers jours.


Le slogan a été lancé par Catherine Weingarten une jeune américaine qui s’est battue durant de nombreuses années contre des troubles alimentaires et une mauvaise image de son corps. Elle explique sa démarche dans cette vidéo:

[youtube video= »fzia-8MX4ig »] [/youtube]

Finalement le 10 mars, suite à cette campagne, Facebook a supprimé l’émoticône « fat » et a expliqué cette démarche dans un communiqué posté sur change.org.

We’ve heard from our community that listing “feeling fat” as an option for status updates could reinforce negative body image, particularly for people struggling with eating disorders. So we’re going to remove “feeling fat” from the list of options. We’ll continue to listen to feedback as we think about ways to help people express themselves on Facebook.

Ce qui a donné lieu à une réponse conjointe de Catherine Weingarten et Endangered Bodies.

Mar 10, 2015 — Dear friends, We’re thrilled to announce that after more than 16,000 people signed our change.org campaign, Facebook has responded to our petition and announced they will remove the ‘fat’ option from their list of emoticons. […] I’m thrilled that FB decided to remove the ‘feeling fat’ emoji. This success shows us that people together can challenge the cultural messages that are so damaging to our ability to love ourselves and live comfortably in our bodies. As someone who struggled with body image, I feel so happy that I’ve helped eliminate one form of body shaming hatred on the internet. […] We look forward to continuing a dialogue with Facebook to support their efforts in being a body-positive platform, leading the way for other social media sites to follow suit. » — Catherine Weingarten and Endangered Bodies

Un exemple qui démontre que les réseaux sociaux sont à l’écoute de leurs utilisateurs sans qui ils n’existeraient pas.

Laisser un commentaire